Les muscles

 

Le squale dispose de deux sorte de muscles : les rouges et les blancs. Dans un requin typique, le muscle rouge forme une fine couche, juste sous la peau, recouvrant le muscle blanc. L’énergie de cette couche, bien irriguée par le sang, provient de l’oxydation aérobie des graisses.

L'extraordinaire efficacité du grand requin blanc et d'autres membres de la famille des Lamnidae est due à leur faculté de maintenir leur température à un niveau plus élevé que celui de l'eau où ils vivent. Le sang veineux est réchauffé avant de revenir au coeur, permettant ainsi aux muscles de rester progressivement plus chauds.

Les muscles rouges travaillent au cours des nages soutenues et lentes. Ils comptent pour 11 % de la masse musculaire totale d’un requin typique. Les muscles blancs, dans lesquels le drainage du sang est moins important, fonctionnent grâce à la décomposition anaérobie du glycogène. Ils ne sont utilisés qu’au cours des nages rapides. Opérant sans air, ils ne permettent pas au requin de maintenir un train accéléré pendant de longues périodes,s’épuisant ainsi rapidement.

<= Page Précédente

Retour au Menu sur les Requins

Page Suivante =>